La confirmation

  • Mise en ligne : 22/02/2018
Confirmation

« Sois marqué de l’Esprit Saint, le don de Dieu »

Qu'est-ce que la confirmation ?

Recevoir le sacrement de confirmation est une décision personnelle que l’on peut prendre lorsque l’on est à même d’exercer un choix libre et responsable. La confirmation marque une étape de maturité spirituelle où l’on a compris que l’amour de Dieu reçu au baptêmeest un trésor qui ne peut demeurer un privilège personnel mais qu’il nous appartient de partager.

Comme le baptême, la confirmation imprime dans le chrétien une marque indélébile (c’est ce que l’on appelle le « caractère »). Ce sacrement ne peut donc être reçu qu’une seule fois. Dans l’Eglise catholique, on le reçoit après l’âge de raison. C’est l’évêque qui, de manière ordinaire, célèbre ce sacrement : il manifeste ainsi le lien avec le don de l’Esprit aux apôtres au jour de la Pentecôte et la place des confirmés dans la communion de toute l’Église. C’est lui qui réalise l’imposition des mains.

« Celui qui nous rend solides pour le Christ dans nos relations avec vous, celui qui nous a consacrés, c’est Dieu ; il nous a marqués de son sceau, et il a mis dans nos cœurs l’Esprit, première avance sur ses dons. » (2 Co 1, 21-22)

C’est avec une huile parfumée, le Saint Chrême, que l’évêque marque le front de chaque confirmand. Comme cette huile répand une bonne odeur, chacun est appelé, par l’élan et la joie de sa vie, à répandre la bonne odeur du Christ, à être un témoin authentique du Ressuscité, afin que le corps du Christ s’édifie dans la foi au Dieu, Père, Fils et Esprit, et l’amour des hommes et du monde. Le confirmé porte alors joyeusement la responsabilité de faire connaître aux hommes et au monde l’amour dont ils sont aimés.

La préparation à la confirmation doit viser à conduire le chrétien vers une union plus intime au Christ, vers une familiarité plus vive avec l’Esprit Saint, son action, ses dons et ses appels, afin de pouvoir mieux assumer les responsabilités de la vie chrétienne.

Suis-je prêt à être confirmé ?

« Je ne me sens pas prêt à recevoir le sacrement de la confirmation. » C’est une remarque que l’on entend souvent dans la bouche de certains jeunes et de moins jeunes.

On peut avoir le sentiment, parfois angoissant, de ne pas se sentir vraiment prêt à recevoir un sacrement comme celui de la confirmation. L’engagement peut faire peur. Il faut alors se dire que l’on ne sera jamais réellement prêt, lorsque l’on considère nos capacités au regard du don que Dieu veut nous faire. Attendre encore et toujours est une manière d’être centré sur soi et non vers Dieu, de ne pas faire complètement confiance à Dieu.

Dieu n’attend pas que nous soyons prêts pour agir dans les sacrements. Si nous les vivons dans la liberté, Dieu s’engage gratuitement, sans attendre notre réponse. L’accueil de ce don ne se fait pas tout seul. Nous devons accueillir librement la grâce reçue et y répondre de notre mieux.

Alors si tu te sens prêt, n'héiste pas à te rapprocher du prêtre de ta paroisse ou de ton aumônier.

Lire aussi