La vocation de famille en confinement

  • Mise en ligne : 27/04/2020

La vie de famille : une vocation à revisiter en confinement

Nous sommes parents depuis 2008 et avons deux filles, Bertille et Guillemette. En 2013, nous avons rejoint l’équipe de préparation aux Baptêmes de notre paroisse, Saint Christophe à Tourcoing. Chacune des préparations est pour nous l’occasion de dire et redire  aux parents qui baptisent leur enfant, que la cellule familiale est le premier lieu où l’on apprend l’amour. Et chaque fois nous nous le rappelons à nous-mêmes en tant que parents. Ce que nous vivons actuellement, ce confinement, nous met à l’épreuve, et nous avons choisi de saisir cette opportunité pour donner encore plus de vie à ces mots.

En effet, même si l’amour est là, il varie, se télescope avec d’autres sentiments tels que la tristesse, la colère... et vivre en permanence ensemble, c’est autant d’occasions d’exprimer chacun de ces sentiments.  C’est donc la volonté qui prend le relais pour que l’amour soit gagnant, et cela dépend de nous uniquement. 

Le 17 mars, nous avons dû rester chez nous, travailler et faire l’école à la maison. Nous avons incarné pleinement ce qui a toujours été pour nous un chemin de vie : Nous sommes les premiers responsables de l’éducation de nos enfants. 

Cette rupture de rythme a été l’occasion de prendre de la hauteur sur nos projets personnels, de nous rappeler qu’ils ne doivent jamais  se faire au détriment de l’autre, tout en gardant à l’esprit que chacun est unique et doit grandir dans ce qu’il a d’unique.

Ainsi, nous tentons de faire vivre au sein de notre foyer plus d’amour, d’action morale et spirituelle. Et ainsi faire vivre et transmettre la foi. 

Vivre en permanence ensemble c’est aussi pour nos enfants, de nombreuses occasions supplémentaires de nous regarder. Ne sommes-nous pas une source d’inspiration à leurs yeux ? Un modèle qu’ils vont suivre ? Or nous sommes tous pêcheurs. Ces dernières semaines, nous avons sans doute appris à mieux demander pardon à nos enfants, pour ce que nous ne faisons pas bien. 

Nous estimons que le confinement est une opportunité de nous renouveler dans notre mission de parents, et nous gardons toujours en tête les mots du Pape François :

 « Parents, votre vocation, c’est l’amour ! »

Anne-Laure et David Perrin